Direction Départementale des Territoires et de la Mer, Vannes

Maître d’ouvrage
Préfecture du Morbihan

Conduite d’opération
Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Morbihan

Maître d’œuvre
Architecte : AIA Architectes
Ingénierie et économie : AIA Ingénierie + AIA Studio Bois
Expertise environnementale : AIA Environnement

Programme
Bureaux de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Morbihan

Surface
6 779 m2 SHON

Coût
9,7 M€ HT

Calendrier
Livraison : 2016

Projet lauréat du concours national d’architecture des Lauriers de la construction bois et lauréat du Prix National de la Construction Bois 2017, catégorie « Équipements publics et bâtiments tertiaires ».
Comment garder le lien avec la « minéralité » de la ville tout en répondant à la demande du maître d’ouvrage de réduire l’impact du bâtiment sur son environnement extérieur ?
La solution a consisté à réaliser un bâtiment en bois avec une peau béton en façade, grâce au nouveau procédé breveté par AIA Ingénierie qui a fait l’objet d’un ATEX pour ce chantier. C’est une façade mixte bois / béton « FMB », constituée d’une ossature bois porteuse et d’un parement béton préfabriqué de 7 cm d’épaisseur. L’assemblage du bois et du béton est assuré mécaniquement en atelier par l’intermédiaire de connecteurs en acier galvanisé. L’association des deux matériaux permet d’assurer l’homogénéité structurelle primordiale en zone sismique (en cas de séisme, les panneaux se déplacent indépendamment les uns des autres). L’utilisation du procédé FMB pour les façades était en cohérence avec la conception structurelle de l’ensemble du bâtiment : planchers mixtes bois / béton, structure poteaux-poutres bois. Enfin, la préfabrication des panneaux de façade et des caissons de plancher a permis de répondre au délai serré des dix-neuf mois de chantier.
La façade FMB répond donc parfaitement au double objectif technique et esthétique que s’est fixé la maîtrise d’œuvre, à savoir obtenir la souplesse structurelle du matériau bois et la finition minérale du béton brut tout en offrant une image architecturale forte (en termes de construction environnementale et d’insertion paysagère), en adéquation avec les attentes de la maîtrise d’ouvrage.

Afin d’atteindre des performances énergétiques élevées, la configuration du projet s’est orientée autour d’une conception bioclimatique basée sur des solutions passives :

  • très forte compacité du bâtiment et un rez-de-chaussée bas enterré sur trois façades ;
    système constructif en bois naturel ;
  • réduction des ponts thermiques par la compacité du bâtiment, par limitation des débords et décrochés, par le choix du système constructif en isolation par l’extérieur ;
  • protections solaires fixes au nord, et orientables (commandes manuelles par bureau) au sud et à l’ouest ;
  • optimisation de l’éclairage naturel dans les bureaux et mise en place de 2 à 3 châssis vitrés par bureau et dans les circulations ;
  • chaufferie bois à granules ;
  • ventilation naturelle nocturne dans les bureaux.
+